2001 - réalisations

Nous voilà de retour, plus tard que prévu : pluie, réfugiés, retard des livraisons en douanes… Notre information va peut-être en souffrir, nous vous demandons toute votre indulgence et nous attaquons directement dans le vif du sujet.

POUR 2001, deux partis pris pour nous.

  1. LA MISE EN PLACE SUR LE QUARTIER ANDOHATAPENAKA DU SEUL PROJET DE DEVELOPPEMENT : CREATION DE LA ZONE ARTISANALE POUR 48 ARTISANS DEFAVORISES.
  2. SUIVI AMELIORATION ET REPECHAGE EVENTUEL DES PROJETS PRECEDENTS A TANANARIVE COMME EN ZONE RURALE.

Car cette année encore, notre vécu nous prouve qu’il suffit souvent de très peu (quelques centaines de francs, une création d’emploi…) pour empêcher un projet de capoter. Depuis que nous habitons le quartier dans les petites maisons -témoins, nous sommes en étroite collaboration avec nos responsables locaux et par là même à l’écoute des problèmes et des difficultés. Fini le temps des cachotteries, pour nous faire plaisir ou par peur de perdre notre aide….,avec nos partenaires, nous travaillons ensemble sur le réel, (l’e-mail aidant), nous coordonnons les groupes, nos réalisations communiquent et interfèrent parfois en tout cas s’entraident

1/ LE PROJET ZONE ARTISANALE ANDOHATAPENAKA

2001 - réalisations : illustration 1 Déjà annoncé fin 2000 il prend corps et s’amplifie.

Il vient dans la continuité des micro-projets, parrainés et financés par nos membres en 2000. Il s’adressera aux mêmes artisans.

EN FEVRIER 2001 EN PRESENCE DE BSF :

Il a été constaté que les sommes collectées en Europe ont été remises aux artisans. L’association de ces artisans a été officialisée, ils savent tous qu’ils défendent collectivement leurs intérêts et nous connaissent. Ils savent qu’ils sont aidés individuellement par des européens. Deux réunions de travail ont eu lieu avec eux et également des visites de leurs lieux actuels de travail. Il leur a été demandé l’ouverture d’un compte à l’OTIV (la banque des pauvres) du CDA. Leur épargne même minime leur permettra d’emprunter s’ils le souhaitent à un taux très bas. Les animateurs pourront ainsi surveiller l’évolution de leurs ressources sur ce compte OTIV et les conseiller.

EN MAI 2001 SAISON SECHE :

2001 - réalisations : illustration 2 Le remblaiement de la rizière achetée, future zone artisanale va commencer.Ce sera long car nous demandons comme toujours une participation physique des bénéficiaires et actuellement la pauvreté et le travail de survie au jour le jour de ces gens, ne leur laisse pas beaucoup de temps pour un travail supplémentaire.

EN OCTOBRE 2001

Nous espérons lors de notre prochain séjour, débuter la construction des boxs de travail en dur, qui seront équipés dès leur livraison d’un outillage collectif performant. C’est ainsi qu'en 2002 nos artisans possèderont une place pour travailler dans de bonnes conditions, se rencontrer, protéger leur production et stocker leurs matières premières.

SI NOUS TENONS BEAUCOUP A CETTE REALISATION C’EST QU’ELLE EST POUR NOUS UN REEL PROJET DE DEVELOPPEMENT, S’INCLUANT DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE EN EVITANT L’EXPLOITATION DES PLUS DEMUNIS.

Tous les maillons sont présents à petite échelle pour que cette expérience réussisse : Les producteurs, nos partenaires artisans sont là, leur protection sociale juridique et sanitaire également elle est assurée par le CDA, une banque, l’OTIV pour des aides ultérieures est là également. Leur zone artisanale sera un lieu de contact avec les acheteurs ultérieurs , des lieux de réunions élargies disposeront des salles du CDA, enfin Tsara Galery la boutique créée par le CDA et BSF qui marche très bien pourra accueillir leur production et la vendre.

RESTE A SURVEILLER AVEC ATTENTION SON DEROULEMENT SANS VOULOIR ALLER TROP VITE

2/ LE SUIVI DES PROJETS PRECEDENTS EN 2001

2001 - réalisations : illustration 3 Vous les connaissez déjà...

LE CENTRE DE PLEIN AIR AMPOTAKA. Il a bénéficié de quelques améliorations …matelas, vaisselle, matériel didactique et animation, terrains de basket et de volley. Ce centre fonctionne de mieux en mieux et s’autogére en accueillant ponctuellement des groupes payants y compris des touristes de la Réunion. Un vrai paradis écolo !

FORMATION PROFESSIONNELLE BRODERIE : LE CDA continue son rôle de formateur et les résultats sont très satisfaisants. BSF rajoute un complément sous forme de stages de perfectionnement de 2 mois pour 12 brodeuses.

2001 - réalisations : illustration 4 L’ATELIER DE MECANIQUE en progrès permanent (qualité de travail et chiffre d’affaires) a été doté par BSF de l’outillage neuf et de qualité qu’il demandait, et qu’ils méritait.

LES SIX ECOLES AIDEES, grâce aux parrainages (un adulte européen - une école) et au matériel didactique qui est arrivé fin mars, fonctionnent dans un climat détendu et les idées des enseignants se multiplient : cantine scolaires, jeux-concours, travaux manuels. De nombreux cadeaux pour les parrains européens sont revenus dans nos sacs

2001 - réalisations : illustration 5 LES VEHICULES BSF EXPEDIES DE FRANCE en février sont arrivés. BSF dispose maintenant d’un 4x4 en très bon état et de la petite fourgonnette SEAT. Ce qui fait que… On ne cale plus, on démarre, on ne se reçoit plus le capot sur la tête…..Le paradis.

Bien sûr il y a eu plein de petits coups de pouce imperceptibles mais importants et tout cela additionné fait beaucoup d'argent utilement employé. DONC on doit remplir nos caisses et bien sûr on compte sur vous tous pour nous y aider. Il y a nos stands-expos vente d’artisanat nouveau, il y a votre participation possible à notre projet zone artisanale, vos dons sont déductibles de vos impôts, il y a votre cotisation 2001 toujours à 100F.

Cette année, pendant notre séjour quatre personnes sont passées à l’improviste voir nos projets à Tana. Deux ont résidé à nos côtés 15 jours. Et cela nous a fait un grand plaisir.

Cet été Florence notre formatrice colo vient à nouveau, Raphaëlle étudiante à Marseille déjà venue en octobre revient pour dynamiser la pharmacopée locale dans les dispensaires du quartier… ET enfin nos amis réunionnais du CFA de St Joseph prennent en charge la formation de 10 jeunes malgaches du CDA pendant 2 mois

UNE BONNE NOUVELLE A NOTRE RETOUR NOUS AVONS OBTENU LE PRIX DE L’INITIATIVE 2001 DECERNE PAR NOTRE BANQUE LE CREDIT COOPERATIF DE MARSEILLE.