2003 - réalisations

Début mars après un mois et demi de séjour au CDA Andohatapenaka, de Tananarive où 5 membres de BSF ont vécu et travaillé avec nos partenaires malgaches, nous pouvons faire un point de la situation globale du pays..

Bien sûr ce n’est pas encore le paradis, la grave crise politique qui s’est traduite en juillet 2002 par le départ de l’ex-dictateur Ratsiraka et son remplacement par Marc RAVALOMANANA élu majoritairement par son peuple, a laissé de graves séquelles surtout dans les domaines de la santé et de l’économie.

2003 - réalisations : illustration 1 La famine règne encore sur les bas quartiers. Elle est due au redémarrage très lent de l’économie et les habitants vivent encore dans la précarité. Cependant l’espoir renaît, et les plus humbles ont repris leur travail quotidien, satisfaits semble- t- il que leur choix électoral ait été respecté.

Nous avons constaté, et c’est pour nous une preuve de confiance en l’avenir, que malgré les échanges commerciaux encore restreints, la création artisanale sur le marché local explose de vie, de couleur et d’originalité comme si une triste page avait été tournée.

Il faut dire que le nouveau président RAVALOMANANA ne déçoit ni son peuple ni nous-mêmes.

En quelques mois de pouvoir, il a déjà transformé l’aspect de Tananarive et d’une bonne partie des infrastructures de son pays. Il a repris diplomatiquement les contacts avec les bailleurs de fonds étrangers, dont la France, sans « froisser » Personne et a donc obtenu des aides importantes pour les gros travaux de reconstruction.

2003 - réalisations : illustration 2 Il s’est attaqué en priorité à l’éducation des plus pauvres et à la santé, en choisissant des ministres ouverts et travailleurs. Toujours en éveil, toujours à l’écoute, il sait se déplacer vers la base et écoute les ONG qui agissent, même les plus modestes. C’est ainsi qu’il a responsabilisé le CDA pour restructurer l’habitat des plus pauvres sur leur quartier et proposer aux habitants une accession à la propriété, à très bas prix, en leur demandant leur participation physique.

La Justice, sur le plan politique, après les évènements, suit équitablement son cours dans le respect des droits de l’homme. La lutte contre la corruption est dores et déjà menée avec efficacité. Les douanes font un bénéfice non prévisible. Conscient qu’un peuple doit pouvoir être fier de son passé en s’appuyer sur des preuves pour retrouver sa dignité, il reconstruit et réhabilite les monuments historiques dégradés ou détruits, témoignages de l’Histoire Malgache, patrimoine du pays: Le palais de la reine va retrouver son aspect, le site d’Ambohimanga, résidence des premiers rois malgaches également…...

Nous pensons également que cet effort de reconstruction a pour but de redonner une unité nationale a ce pays volontairement morcelé par l’ancien régime.

ENFIN, c’est avec surprise et soulagement que nous avons pu constater la transformation du cadre de vie urbain à Tananarive, en quelques mois …Les poubelles ne dégorgent plus, comme sur cette photo, des zones de promenades plantées remplacent des cloaques dans la ville. Tous ces travaux résultant de la collaboration entre la population et les fonctionnaires municipaux. De gros engins réparent les routes défoncées depuis longtemps et la circulation se rétablit. Nous avons retrouvé des gares routières fonctionnelles et propres, des bus repeints… Et ce malgré les graves inondations de cet hiver qui n’ont rien arrangé.

DONC NOUS AVONS ENVIE DE VOUS DIRE QU'EXISTENT ENCORE DANS LE MONDE DES CHEFS D’ETAT ASSUMANT HONNETEMENT ET HUMAINEMENT LEUR TRAVAIL.

ZONE RURALE

LA SCOLARISATION DES ENFANTS URBAINS LES PLUS DEFAVORISES DU CDA CONTINUE EN ZONE RURALE. ILS SONT PARRAINES PAR DES MEMBRES BSF FRANÇAIS

2003 - réalisations : illustration 3 Après l’achat d’un terrain dans le village de Mangamila par BSF en janvier 2003, la construction d’un lieu d’accueil, une maison adaptée, est en cours pour ces enfants. Bernard repart 15 jours en juin 2003 à Tananarive pour cette réalisation dont les maîtres d’œuvre seront le CDA et les associations rurales.

VOUS POUVEZ NOUS AIDER SUR CE PROJET il manque quelques parrains, pour permettre un soutien scolaire à ces enfants par un « enseignant » rétribué pour ce travail que nous voulons permanent.

LES JARDINS POTAGERS DES FEMMES : Ils sont enfin bénéficiaires. Les participantes nous l’ont fièrement annoncé. Un million cinq cent mille Francs malgaches DANS LEUR CAGNOTTE.

LES COURS DE FRANÇAIS POUR LES FEMMES RURALES. Grâce à la participation financière du Conseil général du Vaucluse en 2003, ce projet pourra se structurer à plus grande échelle et utiliser les cours de français payants de l’Alliance Française de Tananarive. Les femmes qui ont pu bénéficier des modestes cours précédents ont été très fières de nous dévoiler leur nouveau savoir …en français et c’était plus qu’émouvant

ZONE URBAINE

TANANARIVE DES LIEUX D’ACCUEIL NOUVEAUX pour des aidants ou des touristes « équitables » :
Brigitte VAGO de l’Ong SAD, notre efficace partenaire bâtisseur, vient d’inaugurer 5 chambres magnifiques et d’une salle de rencontre dans un bâtiment du CDA rénové dans le style du pays. Ces chambres équipées de sanitaires individuels sont prêtes à accueillir ceux, d’entre vous, qui désireraient faire une halte dans « notre » quartier.

PROJETS NUTRITION : Après les évènements le problème N° 1 actuellement est la malnutrition des enfants. La luzerne lyophilisée de l’Association APEF France introduite par BSF, est toujours distribuée chaque jour par le CDA au centre nutritionnel. Le rapport des services de santé est très positif il a valu les félicitations de l’association française APEF. Le ministère de la santé malgache vient de donner son accord pour son utilisation élargie.

Après nos rencontres à Tananarive, avec les directeurs des écoles primaires que nous parrainons et les parents d'élèves, il est impératif de répondre à leur appel et de créer des cantines scolaires accessibles à une majorité d'enfants. Les écoles pourront ainsi leur fournir des repas équilibrés. Leur scolarité n’en sera que meilleure. NOUS RECHERCHONS DONC DES AIDES FINANCIERES MENSUELLES OU MEME PONCTUELLES pour ce projet qui pourra ainsi débuter en septembre 2003. Nul doute que l'Etat malgache prendra ensuite ce problème en mains.

PROJET 2003

EN COURS D'ELABORATION CREATION D’UN CENTRE DE SANTE PRIMAIRE ANDOHATAPENAKA

Nous le structurons à la demande du quartier CDA, avec l’approbation de l’Etat malgache. Il se déroulera sur deux ans. Nous avons acheté le terrain en janvier 2003. Il comportera deux grands bâtiments à un étage.
Le but de ce projet est de regrouper dans un même lieu « SANTE » les divers secteurs de soins disséminés dans ce grand quartier et souvent dans des situations d’insalubrité difficiles à résoudre.

Le deuxième but est d’y créer des secteurs santé qui n’existent pas encore sur ce quartier, maternité, petit bloc opératoire pour opérations simples, service de soins d’urgence. Car toute complication même bénigne oblige les habitants à se rendre dans le centre ville où les hôpitaux saturés imposent un accompagnant aux côtés du malade, apportant présence, linge, médicaments…. Ce qui est souvent impossible financièrement dans les familles pauvres.

Pour BSF ce sera lourd financièrement, c’est pour cette raison que nous étalons ce projet sur deux ans. Nous faisons dès à présent un appel ciblé à tous les donateurs privés ou organismes qui désireraient parrainer un secteur précis de cet ensemble santé. Nous pensons aux cliniques, hôpitaux, municipalités, cabinets ou laboratoires médicaux, entreprises de santé..
Chaque secteur financé par des groupes extérieurs à BSF restera leur réalisation et ils pourront en assurer le suivi. Pour faciliter les choses BSF en assumera le contrôle et le CDA la logistique. Pour nous c’est la règle des partenariats. Un dossier spécial sera édité par BSF et sera à la disposition des intéressés au troisième trimestre 2003.

Christine DAVID pour la première fois est venue sur nos projets. Elle a accepté DE PRENDRE LA RESPONSABILITE DU SECTEUR scolarisation de BSF.