2004 - réalisations

MISSION DEBUT 2004

Arrivés début mars après le cyclone Elita et juste avant le cyclone meurtrier Gafilo, les membres de BSF et leurs partenaires malgaches ont été mobilisés tout de suite et avant tout, par les secours d'urgence.

Installation de tentes militaire BSF expédiées en septembre 2003. Confection de planchers en bois, achat de couvertures et d'éclairage pour chaque tente. Cent vingt personnes sinistrées mise au sec pendant les inondations.
Rien d'annulé cependant : Les jeunes avignonnais du Lycée Louis Pasteur d'Avignon, étaient présents au CDA à Tana avec trois de leurs enseignantes. Nous les avons conseillés, soutenus pour la réussite de leur projet d'aide à une école primaire autour de Tananarive. Ils sont repartis satisfaits de cette coopération. De notre côté, nous avons pu apprécier le sérieux de leur démarche, découvrir leurs qualités d'écoute et de respect des gens aidés, leur analyse des situations qui témoigne de leur maturité.

La visite de l'association SAD d'Aix en Provence partenaire et constructeur des 5 dernières chambres d'accueil dans le site du CDA a bien eu lieu. De nombreux partenaires ou touristes fréquentent ces lieux d'accueil. Le point a été fait entre SAD, le CDA et BSF pour superviser fonctionnement et comptabilité de ce projet, qui marche très bien et satisfait les touristes qui veulent découvrir. Jacques CUZIN président de BSF Océan Indien, présent également nous a annoncé qu'il se joindra plus concrètement à nos projets en 2005.

Enfin une surprise pour BSF. Muriel institutrice d'Aix, membre récent de l'association, que nous connaissions peu, était déjà sur place depuis un mois. Elle a travaillé bénévolement durant 2 mois au CDA. Volontaire, disponible, riche en connaissance de terrain, discrète, chaleureuse et efficace. Un cadeau. Tous les secteurs défavorisés en ont bénéficié et la regretteront. Scolarisation des enfants des rues, école d'hôtellerie ( grâce à son BTS cuisine), cours réguliers de conversation française, avec les jeunes urbains et ruraux, avec les femmes du quartier les plus pauvres et les femmes rurales. Muriel, une action permanente et sans faille 7 jours sur 7.

Quelques mots sur le contexte social et politique du Pays :

Nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons déjà dit, il est réel que Madagascar évolue positivement et c'est en vivant parmi les plus défavorisés que l'on s'en rend compte. Bien sûr des voyageurs, des visiteurs présents temporairement continuent à nier cette évidence et prêtent des oreilles complaisantes aux rumeurs qui ne cessent de polluer l'information quotidienne, sous prétexte que des signes de pauvretés existent encore. Il ne faut pas oublier, que le changement a eu lieu il y à peine deux ans.

TOURISME SOLIDAIRE ou TOURISME EQUITABLE

Deux formes de participation au développement sont offertes aux voyageurs en ce moment, selon les agences ou les associations.

  • Dans le premier cas le voyageur paie globalement son voyage aux organisateurs européens qui reversent un pourcentage pour un projet local, aux populations qui l'accueillent : C'est le tourisme solidaire.
  • Dans le deuxième cas, celui que nous avons choisi, les hôtes, deviennent des acteurs économiques. Ils gèrent eux même les accueils et l'animation des voyageurs, en contre partie ils bénéficient totalement de l'argent dépensé chez eux et l'utilisent pour développer leur contexte social. Il ne s'agit donc plus de dons caritatifs. C'est un tourisme équitable.

Pour arriver à ce but et satisfaire les futurs voyageurs, il faut bien sûr penser à la mise en place de lieux d'accueils agréables et fonctionnels, mais aussi penser à la formation professionnelle des gestionnaires et du personnel. C'est ce que nous faisons depuis quelques années au CDA :

LE PETIT TOUR DES PROJETS : ZONE RURALE

LA SCOLARISATION DES ENFANTS URBAINS LES PLUS DEFAVORISES DU CDA CONTINUE EN ZONE RURALE. EN INTERNAT COMPLET, ILS SONT PARRAINES PAR DES MEMBRES BSF FRANÇAIS.

Les travaux de construction des bâtiments, futurs lieux de vie, ont commencé. Nous avons six mois de retard sur ce projet, mais nous avons préféré être présents pour assurer une bonne mise en route. Après notre mission ce projet sera terminé et inauguré dans 4 mois. C'est donc à la rentrée scolaire 2004-2005 que nos jeunes s'y installeront. En attendant, cette année, ils poursuivent avec succès leur scolarité.

COURS DE CUISINE ET DE FRANÇAIS POUR LES FEMMES.

Muriel a animé des cours de cuisine pour les femmes rurales qui avaient déjà bénéficié des cours de français BSF ces deux dernières années. Ce fut une bonne façon pour elles de perfectionner encore notre langue, tout en apprenant à accueillir culinairement parlant des touristes, parfois difficiles dans le domaine alimentaire.

L'association AVOTRA CREE PAR BSF EN 1991

L'audit que nous avons organisé pour le grenier à riz, la décortiquerie et les jardins communautaires est positif, mais fait ressortir une mauvaise organisation de la structure. Il nous a conduit à organiser avec le CDA et notre partenaire Canadien le FCIL, un stage sur la "bonne gouvernance", pour les paysans gestionnaires.

ZONE URBAINE

TANANARIVE LES LIEUX D’ACCUEIL pour des aidants ou des touristes « solidaires »

Fonctionnels depuis mai 2003, les nouveaux lieux d'accueil, viennent d'augmenter la capacité d'hébergement du CDA. Nous avions déjà démarré ce programme de construction et de réaménagement de lieux, en construisant et finançant deux petites maisons confortables et en réhabilitant un autre bâtiment. Nous continuons ce programme en prenant le relais financier de l'ONG SAD pour les aménagements mobiliers des nouvelles chambres d'accueil.
Nous sommes heureux de voir notre partenaire malgache, CDA réaliser, avec notre aide et celle de l'association SAD des structures qui maintenant s'autogérent, et qui également dégagent de réels bénéfices. Car le tourisme équitable que nous avons mis en place, a créé des structures dont le CDA est propriétaire, donc gestionnaires. Ce n'est plus de l'assistanat. Actuellement, avec leurs recettes, ils financent des emplois et améliorent le secteur sociale de leur quartier.

PARRAINAGES

Au vu des résultats des cinq écoles primaires déjà aidées par nos parrainages, de nouvelles écoles des quartiers défavorisés alentour nous demandent à en bénéficier : Bienvenue à toutes les nouvelles personnes française, séduites par cette forme d'aide, elles nous permettront de satisfaire ces appels.

PROJETS FORMATIONS

Une aide financière du Conseil Général va nous permettre cette année de démarrer rapidement la formation professionnelle aux métiers de bouche et l'ouverture de son restaurant d'application au CDA. Le restaurant sera utilisable par les touristes de passage.

LES PROJETS DEUXIEME SEMESTRE 2004

LE PROJET SANTE

Depuis 2003 nous le réfléchissons, avec nos partenaires, afin que le centre de santé dont il s'agit soit situé au cœur du quartier, facile d'accès, afin que les diverses unités se créent peu à peu en tenant compte des priorités.

Il a donc été décidé de commencer par la création du centre des urgences ouvert jour et nuit. Il sera équipé de deux ambulances (don des l'Hôpitaux Universitaires de Genève) et d'une unité de soins pour les petits accidents qui deviennent souvent mortels. Ce centre sera parmi les premiers créés dans un quartier pauvres et populeux.

PARTENARIAT

Enfance et Partage Ong française, amie de BSF, nous propose de financer la construction d'un bâtiment, près du CDA,destiné aux sinistrés des périodes cycloniques, sur un des terrain du quartier acquis par BSF en 2003. Nous acceptons bien sûr et participerons à l'équipement de ce local d'utilité publique.