2011 - réalisations

BAZAR SANS FRONTIERES 

Associations humanitaires

 

MISSION de Printemps 2011

 

 A Madagascar la situation stagne et pour les plus démunis la misère redevient l’habitude, nous sommes désolés de vous en informer, le  quotidien est devenu de plus en plus difficile pour les populations les plus pauvres surtout et nos partenaires en font partie.

La presse malgache en parle tous les jours malgré la censure.

Depuis mars 2009, date du  putsch, aucune sortie de crise respectueuse des droits de l'homme n'apparait.  Et ce, malgré les médiations diverse, les visites des VIP internationaux, la signature d'accords rapidement caduques, la rédaction de "feuilles de route" parachutées, étant donné  l'urgence due à la dégradation de la vie des malgaches et du pays entier lui-même.

Donc une situation illégale perdure. L'insécurité et la corruption progressent et les opérateurs économiques mondiaux se lassent. Nous n’avons pas envie d’en dire plus, car déjà informés, il vous est facile d’imaginer les causes, les responsables des évènements et de leurs conséquences prévisibles. Sur Internet : la presse malgache, peut vous le confirmer chaque jour mieux que nous-mêmes.

Car vu de chez nous français  "Tout va bien à Madagascar!", images et reportages idylliques se succèdent sur nos télés le prouvent et n'abordent surtout pas l'écologie ou la misère ou les droits de l'homme de peur sans doute d'éloigner les touristes et les investisseurs potentiels.

Et nous semblons trouver normal que des pauvres cassent des cailloux au marteau !

Pour vous parler de notre quotidien humanitaire, tous nos projets sociaux d’aide à la vie "ordinaire", continuent le mieux possible et ils ne sont pas, grâce à vous, dans le rouge. L'aide à la scolarisation et à la formation professionnelle s’amplifient grâce à vos parrainages, car c'est l'urgence. Les unités de production artisanales et paysannes, créées par BSF sont stables et estimées par les acheteurs, vous y participez de plus en plus, les animations les sorties ou les repas, enfants, ados, vétérans indigents ont été menées de main de maitre en 2010 par nos partenaires malgaches, qui en même temps se bagarrent pour conserver leurs acquis sur leur énorme quartier, leurs protestations seraient le début de la conscientisation de leurs droits  et de leur citoyenneté, sans nous.


Thématiques de la page : bsfsd, realisations des bulletins