2013 - réalisations

 MISSION HIVER PRINTEMPS 2013

 

 

Mission courte et très dense qui a permis de stabiliser notre situation administrative perturbée par la création permanente de nouvelles lois, contraintes et amendes élevées pour les ONG non informées devenues "hors la loi"! A Madagascar la situation s'aggrave : insécurité violente et armée, maladies, épidémies de peste et choléra pour les plus pauvres, intoxications alimentaires par des aliments frelatés, malnutrition des enfants, grèves ... et...tourisme en berne... Les élections sont toujours repoussées, et le regrettable silence de l'international nous désespère, car une immense lassitude envahit le mental des plus pauvres. Les suicides se multiplient y compris ceux des jeunes.

Projets

Sur le quartier un petit nuage de bonheur pour nous : il concerne le groupe de 6 enfants de 12 ans invités à Paris par BSF et La Voix de l'Enfant  en octobre 2012. Actifs depuis leur retour ils ont monté un projet généreux et durable  qui a suscité bien des sympathies ... à son sujet nous laissons l'article du journal quotidien malgache NewsMada du 13 mars,  parler de nous  à notre place : 

"Bazar Sans Frontières : belles perspectives à Andohatapenaka"

"Les responsables de l’ONG française Bazar Sans Frontières peuvent désormais se frotter les mains. En effet, leurs efforts commencent à porter leurs fruits d’après les réalisations de l’association EFA II, son partenaire malgache, puisque les enfants de moins de 13 ans ayant composé la délégation malgache à la dernière édition de la «Fraternity Cup» en France ont débuté leurs activités depuis quelques jours déjà. Ils ont, de leur propre initiative, sensibilisé le quartier sur la propreté en procédant eux-mêmes à l’assainissement d’une place publique du quartier. Actuellement, ils ont entamé les procédures de mise en place d’une association devant regrouper les enfants de leur âge adhérant aux idées et concepts véhiculés lors de la manifestation internationale «Fraternity Cup» organisée par l’association «La Voix de l’Enfant» à Paris du 26 octobre au 05 novembre 2012. Les thèmes de la citoyenneté ont été inculqués à ces jeunes durant leur séjour parisien, en plus des initiations et activités sportives, culturelles, ateliers artistiques et différentes visites de sites culturels et ludiques. Suivant l’objectif des organisateurs de la manifestation : les délégations devaient mettre en pratique leurs acquis dès leur retour au pays d’origine et Madagascar, par le biais de ces jeunes d’Andohatapenaka, est déjà en train de réaliser le projet. En mission au pays, deux membres de l’Ong Bazar sans Frontières, entité ayant parrainé Madagascar à la Fraternity Cup ont été témoins des œuvres de ces jeunes novateurs et sont pleins de confiance sur les éventuels changements de comportement qu’ils inspireront dans le quartier." Manou (journaliste)

Et nous ne  résistons pas à joindre le commentaire amical et immédiat sur internet à cet article, du Directeur de la Décentralisation à Tananarive qui nous a longuement reçus avec amitié et remerciements dans son bureau avant notre départ, ce qui nous a rappelé les bonnes relations d'antan

 

 

 

"Bonjour ! Toutes nos félicitations pour l'ONG Bazar Sans Frontières et leurs partenaires locaux. Nous défendons ces œuvres de bienfaisance qui adoucissent les difficultés de nos semblables à Andohatapenaka. Des initiatives louables que nous, au Ministère de la Décentralisation de Madagascar défendrons à tout prix. Bonne chance!"

Notre nouvelle association "les Enfant d'Andohatapenaka ", avec ses animatrices, à la volonté de s'intégrer et faire évoluer le quartier. Elle a déjà séduit à Tana le directeur du l'hôtel Sakamanga qui lui offre 50 tee-shirt imprimés. La Voix de l'Enfant diffuse cette expérience naissante sur internet  avec satisfaction pour leur travail.

 

 

 

MILIEU URBAIN

La caisse de livres de Bourges est enfin arrivée et a été distribuée pendant notre séjour après bien des difficultés administratives imprévues et non justifiées. On y est arrivé! Et la bibliothèque Maison Pour Tous en est bénéficiaire, les enfants sont ravis et les adultes aussi.

Mais nous décidons de freiner les expéditions en ce moment en espérant des jours meilleurs

La nouvelle école primaire publique de Tananarive financée par deux parrainages de  Avord Bourges apprécie les réparations déjà faites et les repas octroyés aux enfants les plus malnutris. Ses 11 institutrices à leur demande passeront quelques jours de vacances à Pâques sur le centre de plein air BSF c'est la meilleure vitamine pour la cohésion de leur école. Financement assuré par BSF. 

 

La coopérative ouvrière de broderie est en évolution positive.

La formation professionnelle des jeunes continue sous parrainages : Rocklin avance normalement, Tarzan attend le début des cours pour son second permis de conduire (poids lourds) et a trouvé un chantier de maçonnerie. Nirina progresse en menuiserie, et Sandra brode de mieux en mieux et commence à être payée dans notre atelier de broderie, Florence deviendra sage femme cette année.

 

Quant à Julia et Sylvia elles sont au stade terminal de "Hautes études financières et marketing" qu'elles vont réussir, aucune inquiétude, pour nous. Rado avance dans ses études en pharmacie. Johary est dans sa dernière année d'Audit financier.        

 MILIEU RURAL
 
  

Des nouvelles de notre élevage de poissons. Nous avons pêché et mangé des poissons.

Après notre visite nous pensons qu'il serait bon de construire un second bassin pour séparer les gros des petits, c'est facile mais imprévu, il nous faudra donc trouver des financements complémentaires

 

Nos associations paysannes perturbées, après la mort en 2012 de notre vieil ami, leur Président depuis notre rencontre en 1991, se sont réunies avec nous. Nous les avons aidées, avec les plus jeunes, à se restructurer et à redéfinir nos rôles respectifs. Ce fut une grande journée de travail sérieux qui s'est terminée par la réélection des trois Bureaux associatifs.

Et pendant ce temps notre dernière "zébute" Mimi née en janvier 2013 gambadait sur l'herbe !

 
NOS FUTURS PROJETS  2013/2014
 

UN ELEVAGE DE POULETS A MANGAMILA,  nous parait facile et utile. Sa mise en place est décidée et financée, sera rapide dans un lieu déjà existant : deux maisonnettes où vivaient nos gamins scolarisés, avant les graves évènements actuels (sur un hectare de terrain appartenant à l’association, eau courante, chauffe solaire, cuisine, dortoir).

On commence en octobre si les élections le permettent et il produira en mars 2014 un roulement de 200 poulets tous les 2 mois. Le gestionnaire de ce projet sera Haulin qui a obtenu ses permis avec Armand. Ils ont déjà suivi les stages d'éleveurs. La vente de poulets dans les villes est en pleine expansion et les gains sont très intéressants (voir presse malgache). Ce sera un complément nutritif pour les repas de nos colonies de vacances.  

 

 LE PROJET "UNE  RIZIERE POUR LES BRODEUSES" sera provisoirement repoussé.

Les administrations et la législation étant très perturbées il et n'est pas propice d'acheter un terrain en ce moment, car on risque d'en 'être dépossédés après les élections, mais chose promise chose due on le fera en temps voulu.

 
 
UNE  BONNE NOUVELLE : LA VOIX DE L'ENFANT

REEDITE EN 2013 LA FRATERNITY CUP A PARIS

Six nouveaux enfants du quartier BSF sont invités pendant 10 jours avec deux animateurs. Comme en 2012, ils y rencontreront les délégations des enfants de 12 nationalités.

 

POUR TERMINER UNE BELLE HISTOIRE DANS NOTRE VECU 2013

Sujet de réflexion et d'une solution de BSF. Dans nos quartiers c'est souvent : "je n'ai rien du tout au démarrage et je suis entouré de pauvreté ".

 

Les microcrédits ? Nous pensons depuis longtemps qu'ils sont bénéfiques à ceux qui ont déjà un peu d'argent, des locaux ou relations, mais ne le sont pas pour ceux, les jeunes surtout, qui partent de zéro, car les taux des microcrédits sont trop élevés et sont inaccessibles sans caution ou garantie.

Nous vous racontons à ce sujet l'histoire de Michel notre jeune couturier. Pendant notre séjour 2013,  Michel ex élève et Formation Professionnelle de BSF, couturier diplômé qui a des clients, coud de mieux en mieux et gagne sa vie. Sur nos conseils, il quitte sa famille afin de n'en plus être la seule solution survie, donc la victime. Et il nous demande timidement si BSF peut lui prêter la moitié de ses quatre premiers mois de loyer pour louer un appartement qu'il a trouvé, à 15 euros par mois,  dont il ne peut  payer que la moitié. 

 

Renseignement pris, son appartement est une arnaque, un rez-de-chaussée non protégé sur ce quartier très dangereux. Dans les bas quartiers les loyers très rares y sont très chers et les plus pauvres en sont les victimes. On conseille donc à Michel d'en chercher un autre.  

Sur ce, Louisette notre plus ancienne brodeuse nous demande un emprunt sur 6 mois de 65 euros pour réparer une maisonnette dans son jardin, la louer et augmenter sa misérable future retraite. Elle la louerait 15 euros par mois ! Hasard, c'est la même somme que le loyer prévu  par Michel ! Bernard qui les rencontre, arrive ce matin là disant " le problème de Michel est résolu ! Louisette réparera sa maison avec notre crédit et pourra la louer à Michel dans 3 mois. Il y sera logé et protégé par notre maternelle Louisette, elle aura la garantie de BSF et de ses parrains pour le paiement des premiers loyers ... Et en attendant la fin des travaux Michel, qui sera hébergé gratuitement dans notre local BSF, va pouvoir équiper sa future maison en travaillant". En une matinée c'est conclu et si vous saviez comme nos deux protagonistes sont contents !

Si vous saviez notre joie d'avoir été là au bon moment pour inventer cet heureux imprévu. Car dans 6 mois BSF sera remboursé de son prêt par Louisette, notre gamin aura un bon  logement et travaillera dans son atelier BSF où il continuera à améliorer ses créations couture avec toute notre attention habituelle plus la clientèle de l'atelier broderie.

Ce projet très social ne nous coûte rien !Il est  générateur de bonheur et il peut se reproduire.

 
EN FRANCE
 

A NOTRE RETOUR, nous avons eu le plaisir d'apprendre par Christian que la Mairie d'Avignon nous octroie une fourgonnette réformée en très bon état, qui facilitera nos transports de matériaux et de nourriture lors des colonies de vacances et accueil de touristes à 70km de Tananarive.  

A NOTRE RETOUR: Nous avons participé à la manifestation "Festival des  Globe-trotters » à Avignon,  merci à Monique, Jacques et tous les organisateurs. Un stand offert à BSF y a permis de proposer en photos notre lieu d'accueil de "Tourisme solidaire" malgache aidé par notre CG en 2012.

 
 

A NOTRE RETOUR Avord (Bourges) reprend contact ils nous invitent fin mai. Pour nous Avord Bourges c'est le  lieu de la fidélité, de la confiance et d'une participation exemplaire compte tenu de la distance. Depuis 15 ans, ce sont des efforts de compréhension, même des détails, d'où sont nés de nombreux contacts très efficaces pour nous, mobilisant les personnes âgées comme les plus jeunes.

Ce sera encore un grand plaisir de les rencontrer chez Monique et Michel HUBAU.      

UN APPEL EXCEPTIONNEL
 

Il  existe à BSF une autre forme de parrainages, quelques membres BSF les ont choisis :

"Les parrainages sociaux", pour amortir les carences du gouvernement, parrainages qui font fonctionner nos installations collectives, sociales ou d'animation.

 

Pour mieux expliquer leur raison d'être, il faut savoir que à Madagascar les parents n'ont aucune aide, ni pour l'éducation de leurs enfants ni pour leur vie quotidienne de leur naissance à leur mort :

Pour tous, pas d'allocations familiales, de sécurité sociale, de colonies de vacances, de prime de rentrée. L'école primaire publique y est à nouveau payante et les classes ont 70, 80 ou 100 élèves dans des écoles non entretenues.

En cas d'hospitalisation, les familles doivent tout assurer à l'hôpital public : présence, nourriture, linge du malade .....

 

Pour les adultes en ce moment, pas de travail, pas d'aide chômage, peu de possibilités de prêts pour des réparations élémentaires, augmentation des Produits de Première Nécessité. C'est donc sans comparaisons avec  toutes nos habitudes.  

Notre constat en 2013 :

La montée de la pauvreté ... pour les motifs ci-dessus.

 

Notre budget social habituel devient insuffisant, mais nous n'aimons pas demander

Une solution l'augmentation de ces parrainages pour les projets sociaux.

 

Pourtant nos structures construites à cet effet sont en place et fonctionnent avec la générosité de leurs  animateurs peu exigeants et passionnés : La Maison Pour Tous aide tous les âges de la vie, santé, scolarisation, loisirs, sport, malnutrition, indigents et en plus le moral de tous. Le centre de Plein Air Santé de Mangamila lieu de détente, de paix, accueille 500 gamins par an et des adultes également, nourris et logés gratuitement. La consultation mensuelle du médecin du quartier pour les enfants cas sociaux est régulière, mais le manque d'hygiène alentour entraine des épidémies (peste ou choléra ...) et nous ne pouvons pas accepter de freiner nos aides, qui n'ont rien d'un assistanat.

 

Pour cette raison et exceptionnellement nous vous suggérons, si vous souhaitez participer, même provisoirement à nos actions, de souscrire un parrainage auprès de  BSF de 16 euros par mois déductibles à 66% des impôts, au moins pendant cette année préélectorale qui s'annonce très dure et sans pitié.

 

Et ces parrainages peuvent s'interrompre à tout moment de l'année en cas de difficultés imprévues du donateur. Ils sont prélevés automatiquement et sans frais bancaires pour le donateur.

 
Nous vous annonçons comme chaque année nos expo-ventes

 

Votre participation et vos achats comme d'habitude y seront une aide concrète et généreuse envers nos amis malgaches, en graves difficultés, et la preuve de votre estime pour leur savoir faire et leurs créations.