2015 - réalisations 2

MISSION DU 2EME SEMESTRE 2015 UNE LUEUR D'ESPOIR Comme d'habitude bulletin de santé détaillé de tous nos projets Automne 2015 à Madagascar les élections municipales les dernières sont enfin terminées. Mais Madagascar demeure un grand malade douloureux et décharné, avec de graves séquelles après 4 ans de transition et les énormes dégâts d'une gestion politique irresponsable Cependant un espoir se précise et nous attendons avec impatience les résultats des élections. Actuellement depuis 2 ans un président élu dirige la nation, devenu opposant à la transition, certes de bonne volonté, mais qui découvre un nombre impressionnant d'irrégularités de la transition : vols, lois illégales votées, et il essaie de restaurer justice juste, une santé publique hors peste et choléra comme en 2015, une éducation lucide, et constructive. Sa plus grave difficulté est que, actuellement, les caisses sont vides car détournées, donc l'aide internationale indispensable à un redémarrage reste minime car prudente et qu'elle sait que les profiteurs protégés par la lenteur de la justice sont encore pour longtemps libres .... Un espoir cependant pour résoudre en partie la pauvreté le chômage et l'immense misère du peuple qui est l'urgence : Marc Ravalomanana ancien Président expulsé en 2009 a réussi à revenir dans son pays en toute légalité maintenant, et il s'est engagé à ne pas y faire de politique. Par contre il a conclu des engagements détaillés et prometteurs acceptés par le Président actuel : Pour les résumer ce sera de rétablir les entreprises qu'il avait peu à peu créées avant d'être Président de la République dont les emplois étaient multiples. Car tout a été volontairement détruit, pillé, brûlé en 2009 quelle folie ! http://www.madagascar-tribune.com/TIKO-SA-communique,11643.html Toutes ces entreprises sous le nom de "Tiko" et "Magro" jusqu'en 2009 agissaient dans les domaines de l'alimentaire, l'agriculture, l'élevage, le commerce extérieur etc. ....pour le plus grand bien des populations non obligées d'importer donc de payer très cher les produits de premières nécessités de la vie quotidienne . Bien sûr, dans la foulée de ce retour, les zones franches qui existaient autre fois basées sur la confiance des nombreux investisseurs étrangers reprendront leurs terrains et leurs activités, et qu'elles régénèreront l’énorme potentiel d'emplois d'autrefois pour les plus modestes du peuple. Quand on connait l'énergie de l'ex président Ravalomanana, chef d'entreprise, pour l'avoir vécue pour l'avoir connue et le volume de son carnet d'adresse, on ne peut que penser que tout avancera vite. Le peuple en ce moment, ne protestera pas, car il s'est rendu compte enfin de ses erreurs passées et n'oublie pas que tout était autrefois vivable, que les sourires étaient majoritaires ! Sans meurtres vols violences, maladies... ! Donc en ce moment : Marc Ravalomanana ayant recouvré son passeport diplomatique et l'accord du Président actuel, parcourt pour retrouver les anciens aidants de ses 2 mandats et d'autres nouveaux sans doute .....Pour nous c'est jouable, mais c'est la dernière carte ! Nous décidons donc en cette fin d'année que nous resterons sur notre terrain habituel : des plus nécessiteux, de l'aide aux petites entreprises, dans le but autogestion et de la création de structures familiales à petits budgets. Bien sûr nous continuerons à donner leurs chances au plus grand nombre et surtout aux jeunes que nous suivrons jusqu'au bout comme d'habitude, et à nos paysans qui sont restés admirables et honnêtes ! SUR LA VILLE DE TANANARIVE NOTRE ATELIER BRODERIE A FAIT SES PREUVES EN OCTOBRE 2015 : SON EVOLUTION VERS SON AUTOGESTION A REUSSI SANS NOUS ! ET LES COMPLIMENTS DES CLIENTS FRANCAIS EN OCTOBRE VIENNENT DE LE CONFIRMER Vous savez déjà qu'un travail de fourmi imperceptible quotidien de formation a été réalisé par Bernard présent sur Mada ou sur Skype ces 4 dernières années. Cette année, "son élève", Sylvia (étudiante brillante en Finances et Management) est arrivée seule outre ses diplômes, au but recherché sur ce projet : Sylvia s'est occupé seule l'atelier broderie et du suivi de son autonomie totale, des achats d'artisanat hors broderie, et de leur conditionnement. Mais aussi de leur exportation sans bavures et sans nous ! Quel relai pour nous, quel plaisir et sécurité pour les brodeuses et les artisans ! Et surtout les clients ! Du haut de ses 25 ans, elle a prouvé sa ténacité, son sens de l'humain et de la pédagogie auprès des brodeuses et des autres artisans. Elle a en outre réussi cet automne à éviter toute erreur imprévue car sa présence efficace et discrète, anticipait les oublis et le laxisme fréquent chez nos brodeuses, petites gens propulsées dans les rigueurs du commerce et de son bisness mondial ! Et... les commandes françaises surtout celles des AEM, association française fidèle depuis longtemps, ont été honorées dans les délais prévus avec méticulosité malgré des malhonnêtetés du transitaire en mal surement de bakchich freinant l'expédition. Ravie Sylvia a reçu un courrier chaleureux et reconnaissant des AEM, clients français, que nous remercions pour leur compréhension, leur délicatesse leur participation indirecte à notre travail de formation et à notre but final : l’autogestion. Pour complément Rémy, le parrain de Sylvia lui finance un stage de formation aux douanes de Tamatave offert pour la récompenser. C'était son souhait pour son initiation à la profession de transitaire, 1 mois de travail, mais elle est ravie. MAIS UNE TRES GRANDE CONTRARIETE : LA MAISON POUR TOUS RESTE NOTRE SEUL UNIQUE ET DESOLANT PROBLEME GRAVE : Elle a dû fermer en mai pour raison d'insécurité. Mais les vraies raisons sont multiples quotidiennes et insolubles. Pour les résumer : elle est bâtie sur un terrain communal, et pendant "la transition ! " la Mairie, en prétextant cette clause, a tenté et partiellement réussi à s'octroyer la salle commune de notre maison avec nous, et elle l'a louée irrégulièrement à une secte religieuse pour son propre compte en la laissant se dégrader! ... DONC craignant conflits et violences après le détournement de cette très grande salle de 100 m2, si utile au quartier, nous avons arrêté en juin 2015 nos financements, même sociaux, nos activités enfants, et suspendus sauf pour des urgences tous les accueils, repas école, associations devenus incontrôlables. Ces réunions de secte religieuse sont illégales. Pourtant en janvier 2015 Monsieur Haja, ayant quitté notre atelier broderie devenu coopérative indépendante, s'était chargé d'y reprendre activement son poste de gestionnaire de la MPT depuis sa construction en 2006, avec nos 4 animateurs ce qui marchait si bien depuis 10 ans. Mais il n'a pas pu certainement agir comme prévu et nous n'avons aucune nouvelles SUR CE PROJET nous ne pouvons donc rien décider ni intervenir car la période actuelle post-électorale des mairies est longue et imprécise dans les bas quartiers... étant ONG nous n'avons pas politiquement la parole, et nous risquons l'expulsion et le nouveau maire ne s'est pas présenté à nous ! La solution : attendre ou abandonner le projet et couper ainsi un membre malade nous afflige, mais ce serait peut être la meilleure ! C'est ce que nous conseille notre Avocate ! Avec une philosophie attristée nous pensons que le temps arrange beaucoup de choses et nous refusons d'être pessimistes... Nous continuerons les inscriptions des sorties plein air vacances pour les enfants en difficultés, ou créer pour eux un lieu repas midi gratuit, par un traiteur local dans un endroit neutre pour ne pas interrompre totalement ce que nous apportions. C'est dur pour nous mais nous sommes épuisés d'avoir agi sur ce quartier depuis 25 ans et d'y être en ce moment négligés et maltraités. Les autres projets qui sont extérieurs au quartier sont indépendants et fonctionnent très bien avec les populations similaires. Nous ne voulons pas les inquiéter car ce sont eux les plus dynamiques : soutiens scolaires, parrainages, colonies de vacances, aides aux écoles primaires et surtout "Association des Enfants d'Antananarivo" l'AEA. ASSOCIATION "AEA "ASSOCIATION LES ENFANTS D'ANTANANARIVO " CETTE JEUNE ET DYNAMIQUE ASSOCIATION PROSPERE ET AGIT SANS ARRET. Mais que font ces 58 enfants qui nous apportent tant de satisfaction et nous redonnent le moral ? Pour rappel Elle est née il y a 4 ans à la suite de sa participation à la Fraternity Cup 2012 à Paris, organisée par La Voix de l'Enfant pendant 10 jours chaque année depuis 5 ans. Cette manifestation se déroulera en avril 2016 et elle est en préparation en ce moment à Tana avec eux, 4 ans de positif pour des enfants pauvres, revenus décidés à agir dans leur pays sur des projets sociaux, généreux, solidaires et quotidiens ! Nous les évoquons ci-dessous ils sont notre continuité. Hyper actifs et bien organisés après leur retour de Paris ils fourmillent d'idées toujours menées à terme ils se réunissent tous les week-ends dans les locaux de l'école de Julie en attendant un local personnel pour leur Association que nous envisageons sérieusement. Depuis 4 ans les animateurs AEA, de 15 à 25 ans, ex enfants BSF parrainés, sont nombreux: Julia, Sylvia, Christine; Et depuis 2 ans pour les aider 5 autres jeunes des bas quartiers venus spontanément bénévoles et passionnés : Faniry, Andréa, Jo, Nirina et Mamy, ils ne sont jamais absents. L'HISTOIRE DE LEURS ACTIVITES DEPUIS MARS 2015. L'ANIMATION : Ils s'occupent toutes les fins de semaines, dans l'école de Mme JULIE de Tana, des plus petits de leur quartier ainsi que des adolescents : jeux musique, vidéos, danses, cuisine etc.... LEURS INTERVENTIONS AUX FOYER DU COEUR : Ils y continuent leurs animations c’est un échange inter-génération avec les personnes âgées. Chaque semaine, leur présence ravit cet établissement : ils y chantent, dansent, apportent et offrent un goûter à tous en échangeant leur vécu avec les pensionnaires... Mais quelle bonne idée spontanée ! En octobre pour : LA JOURNEE BLEUE, fête des personnes âgées, ils ont organisé et monté pour toute cette journée : spectacles de danses modernes et d'autrefois auxquelles les anciens ont participé, plus de bons gouters pour tous. Joie, émotion de tout le monde et jeunesse pour tous. Pour une fois respect et échanges entre les générations ravies et rajeunies pour certains ou muries pour les autres. Le contraire d’un triste assistanat ! LA FRATERNITY CUP EN PREPARATION: Ils y travaillent la préparent très sérieusement depuis 6 mois elle se déroulera en avril 2016, pour 6 nouveaux enfants et leurs accompagnateurs ce qui portera le nombre des voyageurs à Paris depuis 4 ans à 32 petits malgaches mêlés aux groupes similaires de 11 autres nations en développement. Pour préparer cela depuis Madagascar ils y travaillent tous ensemble. Ce qui les passionne plus qu'un jeu, c'est de filmer des courts métrages issus de jeux de rôles imaginés eux-mêmes et témoignant des réactions de leur pays, sur des thèmes précis proposés par la Voix de l'Enfant. Exemple pour 2016 Thème "que pensez-vous de la violence, pourquoi la violence ?". Ils utilisent une caméra vidéo offerte par la Voix De l'Enfant en récompense de leur travail de 2015. http://www.fraternitycup.org/ Ici pendant leur séjour vacances les 58 membres de l’AEA, en plein travail par groupe de 5 enfants encadré par une monitrice. Ils répondent aux questions de la Fraternity Cup. LEUR PROJET "ADN : ACTES DE NAISSANCES" : Il est le rétablissement des identités pour les enfants non déclarés, donc pénalisés à vie. Et pour la rentrée scolaire, 4 octobre, ils ont travaillé dans l'urgence avec les autorités et notre avocate pour permettre à 127 nouveaux enfants de recevoir leur copie d’acte de naissance et de pouvoir enfin s'inscrire à l'école ! Opération réussie. 5 LEURS COLONIES DE VACANCES : Elles témoignent de leur désir d'autogestion partielle c'est leur dignité: Ne voulant pas être assistés, ils résolvent le financement de leur budget transport bus des séjours à la campagne de Mangamila, qu'ils affectionnent. Des vacances en liberté dans notre centre de plein air toujours gratuit nourriture comprise et accueillant pour eux... pour cela à Tananarive ils confectionnent gâteaux ou sandwichs savoureux qu'ils vendent très bien en ville de temps à autres. 6 LEUR PROJET DENTISTERIE : L'association AEA avait reçu, la dentiste du quartier. Désireuse de participer à nos actions, elle avait alors examiné les dents des petits, elle avait proposé des soins à très bas prix. Nous acceptons son devis avec son tarif "par bouche!" et ils commenceront en janvier. Ce projet sera géré par les ados de l'association AEA.BSF le financera. ZONE RURALE DE MANGAMILA : MON DIEU QUE LA CAMPAGNE EST BELLE ! LES ELEVAGES ET LEUR JEUNE GESTIONNAIRE ARMAND : "Mora Mora", mais on avance...Il est bien utile ce côté malgache d'Armand calme et déterminé dans le contexte actuel ! Des mini bâtiments ont poussé depuis mars sur notre terrain cette année. Outre le poulailler, un logement pour les cochons, un abri pour la charrette, une étable bientôt pour 2 zébus adolescents qui vont la tirer et fourniront du fumier pour faire pousser les algues des tilapias...Tout est lié. Quelques problèmes cependant dans ces élevages sans gravité puisqu'ils résultent du climat ou des microbes : Les poissons tilapias qui n'en font qu'à leur tête, ont refusé, cet hiver, vu le froid exceptionnel de monter à la surface pour manger leurs algues, même réaction sur les élevages voisins donc c'est normal ! Donc on devra attendre 2 mois pour les mettre en vente ou les manger. Un autre ennui pour nos poulets vigoureux en mars. Une épidémie virale a décimé ceux qui restaient invendus en mai. La vétérinaire n'a pu trouver de médicaments adaptés à leur maladie c'est idem nous dit Julie dans les élevages voisins... on a cependant après désinfection racheté des poussins vaccinés. Ils vont bien pour le moment et l'élevage en a tout de même bien rapporté avant l'épidémie. Mais surprise 3 petits cochons bien vaccinés ont emménagé, dans 1chaumière neuve et y prospèrent bichonnés par Armand dans un recoin du terrain des volailles. Et au quotidien, le bon sens paysan d'Armand l'emporte toujours, moral égal, non angoissé et bosseur il n'est pas inquiet et nous non plus car le calme, l'ordre et la propreté des lieux sont étonnants de rigueur.... Un peu plus loin dans notre centre de plein air pour enfants et grandes personnes, toujours aussi accueillant et reposant, notre troupeau de 8 bovins en bonne santé s'amplifie Mais Jacquotte qui a donné le maximum va arrêter, nous la gardons en reconnaissance, c'est la doyenne ! L'ENSEIGNEMENT A MANGAMILA EN 2015- 2016 LE COLLEGE AU FIL DES ANS, totalement restauré et doté d'un internat par BSF, pour les lointains élèves ruraux, va être amélioré par un projet BSF de soutien scolaire après les cours suivi et mis en place par Mme Julie pour les élèves les plus en retard. Il est financé par l'un de nos membres français Jean Pierre, de Briançon, enseignant retraité, participant déjà à nos actions du début, toujours fidèle. Il a pour cela rencontré Mme Julie cet été 2015 en Avignon. L'ECOLE PRIMAIRE RURALE AMPOTAKA est dotée d'une enveloppe réaménagements de sa cantine scolaire financée par un parrainage. Elle a été la première école aidée dès 1989, le début de BSF! Elle restera un ilot de bonheur pour nous. Sa jeune directrice est une ancienne élève du collège rénové par Bsf il y a 20 ans, elle se souvient bien sûr de nous. LA MAIRIE DU VILLAGE MANGAMILA A CONSERVE SON MAIRE D'ANTAN OUF ! On se comprend si bien, les résultats en témoignent. Comme promis en mars, nous avons financé sa rénovation. C'est commencé avec la main d'œuvre municipale ce sera fini à Noël. LES RIZIERES DES BRODEUSES Achetées en 2014 elles ont pu être plantées de riz en octobre. Tout a été préparé dès juillet par les brodeuses et surtout Julie, aidées par l'aimable main d'œuvre paysanne habituée et costaud. Récolte en février et du riz pour les repas de Julie et de toutes les brodeuses en 2016. Fin novembre le riz a déjà grandi. LA DECORTIQUERIE DE MANGAMILA, PROJET AGE DE 20 ANS, A ETE RENOVEE CETTE ANNEE MAIS N'A JAMAIS ARRETE DE FONCTIONNER. Les paysans sont heureux, le riz se vend bien et notre grenier à riz reste très utile à cause de l'insécurité vols etc... Même en milieu rural. Les machines sont neuves mais sur nos conseils et finances des rénovations ont été décidées et effectuées : peinture, réparation du toit, réparation du petit bâtiment et de son accueil client. Commencées en août, elles sont achevées et généreront une meilleure commercialisation du projet. Une fête y clôturera les travaux. ET POUR FINIR UNE BONNE NOUVELLE : LA REUSSITE POUR FANIRY Un sauvetage réussi puisque cette jeune et dynamique gamine monitrice bénévole des enfants depuis 2 ans était en mars submergée par des difficultés insolubles à affronter, triste et sans force, son papa étant décédé le jour de l'examen du bac, nous lui avions proposé un parrainage Bsf pour finir ses études, et de la loger dans un local rénové disponible de notre maison bureau BSF pour re-préparer son bac dans un climat de calme et amitié sa tante marchande sur le quartier pauvre et mal logée étant sa seule famille. Ayant dit oui, pendant 6 mois elle a pu gérer sa vie et sa nourriture avec son parrainage... Et tout a fonctionné à merveille autour d'elle sa gentillesse aidant, elle a eu son bac avec mention en octobre, le fils de Mm Julie l'ayant remise à niveau, elle a pu se faire inscrire à l'école de tourisme elle en rêvait vers une profession de guide possible toujours avec son parrainage BSF. Cela ne l'a pas empêchée de continuer à aider les animations de notre association AEA avec nos deux fondatrices Julia et Sylvia et elle pourra les remplacer si nécessaire, épanouie et à nouveau heureuse de vivre, un vrai bonheur pour nous. Elle est la preuve que, l’énergie, solidarité et amitié aident nos projets à triompher du mauvais sort ! DERNIERES INFOS du 5 novembre 2015 Mail de Julia. Bonjour, On est heureuse de vous apprendre que Faniry a été prise à l'école INTH (Institut National de Tourisme et d'Hôtellerie) option Tourisme. Elle a procédé au concours d'entré le 14 octobre 2015. Et son entretien s'est fait mardi dernier. Sa rentrée se fera le 9 novembre 2015. ET EN FRANCE BSF QUE S’EST-IL PASSE DEPUIS MARS 2015 Madame Julie Directrice d'école publique malgache sur nos quartiers, mais aussi notre responsable de nos projets scolarisation et dans le monde rural à Madagascar nos projets de le développement qu’elle surveille depuis 20 ans, a atterri à Marseille invitée par BSF en juin pour 3 semaines conte de fée en Avignon. Elle y a témoigné de nos actions en participant à notre Assemblée générale. Elle été reçue avec amitié par nos membres ravis de la connaitre enfin, et de lui faire découvrir notre région. Elle a regagné Paris dans la voiture de Bernard et Michèle et après une pose festive à Bourges, 3 jours de visite marathon dans la capitale qui l'ont comblée de plaisir et d'admiration, avant son départ. Merci à tous nos membres qui ont participé à cet accueil de rêve. Françoise et François GALLEN d’ Avord très heureux de cette rencontre avec madame Julie sont les parrains de son école Les ventes du mois de mai ont été normales elles ont permis comme d'habitude les réalisations prévues sur nos projet mais aussi de se retrouver en équipe au Temple St Martial. Et excusez-nous maintenant de cette longue liste mais, elle témoigne que l'on n'est pas seul au monde. Merci au Temple Saint Martial de nous accueillir comme chaque année. Merci à notre noyau basque de Cambo qui nous invite au marché de Noël dans leur centre d'animation. Merci à l'ONG Enfants Du Monde Marseille qui fait don, en continu, des extraits foliaires de luzerne, supplément alimentaire efficace, grâce à quoi personne n'a eu de grave maladie. Merci à Utopia notre soutien de toujours pour les parutions de nos infos sur leur journal en Avignon, et merci à la Maison du Tourisme Avignon. Merci à notre Conseil Général pour ses aides passées depuis 20 années, car tous ses projets soutenus au fil des ans existent et se portent bien. Et merci à tous les donateurs discrets qui embellissent et dynamisent nos projets par leurs dons spontanés, inattendus et si utiles. Et une grande reconnaissance à tous les parrains pour leur patience et leur continuité, sans lesquels les formations pro de nos ados et le fonctionnement de nos structures sociales seraient impossibles. Enfin nous n'oublierons jamais nos amis d’Avord Michel et Monique HUBAU toujours présents à nos côtés , obligés d'arrêter leur aide avec les larmes à l'œil l'an prochain après 17 années d'énergie permanente et de résultats exemplaires sans oublier tous leurs amis ! Nos forces, notre éloignement et nos âges y sont pour quelque chose, mais on peut dire que leur efficacité a été exemplaire .... Que de visages de souvenirs et de soutiens chaleureux en 20 ans !